Sur Sark, dans le jardin anglais 

Retour sur l'index